Christian Forum of French-speaking Switzerland: let us share our faith stories!

In this final document, the participants in the first Christian Forum of French-speaking Switzerland (Leysin, 10 to 13 October 2021) offer an echo of this rich encounter and want to convey to the Churches, communities and movements of French-speaking Switzerland some of their findings, in particular the experience of sharing our faith stories.

Coming from various confessions or Christian traditions of the different cantons of French-speaking Switzerland – catholics, orthodox, reformed, evangelicals, pentecostals, old catholics, anglicans, adventists, baptists, and members of communities and movements – all together (Acts 2:1) in the joy of the Holy Spirit at Leysin, we have listened to the Word of God, shared our journeys of faith and prayed together. We have also gathered at Aigle in a celebration together with members of the Churches of the region

The theme of this Forum was taken from the Gospel of John:

« You did not choose me, but I chose you and appointed you, so that you might go and bear fruit – fruit that will last – and so that whatever you ask in my name  the Father will give you » (15:16).

This text has accompanied us during these days. Through these words, so elevated, full of life and powerful, Christ has called us. He always takes the first step, so that we respond to him in faith and turn ourselves to those around us.

Inspired by the recent gatherings of the Global Christian Forum and the Francophone Christian Forum (Bogota and Lyon 2018), we have experienced moments of mutual discovery with our cultures, our personal stories and our ways of living the faith.

We have climbed the mountain, not to settle our theological differences, but to know each other better and to be touched by the Holy Spirit. So many things seem to separate us: we often have images of the others which are not true. We forget our common roots and we forget that we share one and the same house: « You are the people of God » (1Peter 2:5-10).

This Forum has reminded us that what unites us is much stronger than whate separates us: Jesus Christ, true God and true human, sent by the Father and giver of the Holy Spirit to unite us in him.

In often surprising ways his grace visits our hearts so as to send us into this suffering world, particularly in this time of the Coronavirus pandemic.

Christ is the precious pearl. He teaches us to put God first, to love Him above everything else and to live out his new commandment of mutual love.

In small groups we have taken the time to listen to our faith stories. To dare to exchange as « I » creates a bond more than anything. What a joy to discover how Christ has chosen our brothers and sisters! To love him leads us to also love the fraternal communion.

Through our sharing, our hymns and our prayers, we have discovered that there are treasures in all the Churches. That diversity enriches us, and we give thanks for it. We cannot do without the other Churches. Let us recognize in them the lights that are missing in ours!

We have also lived these days with several members of communities, movements and institutions which in various ways are involved in witness and service. Visiting church-related activities in the region of Chablais and the Riviera vaudoise, we have rejoiced in their commitment to the life of the community, to prayer and to education. We have also been inspired by the fruitfulness of activities common to several Churches.

We have been encouraged by the support for our initiative from the leaders of our Churches who have opened their heart to us and stated their hope for the Church. We have prayed for the leaders of all the Churches that the peace of Christ may dwell in all.

What have we learned during these few days?


•          In the sharing of our journeys of life and faith, we have expressed our sorrows. We are part  of a wounded Body. The indifference of many and the uncovering of abuses of all kinds are causing a spiritual earthquake. An authentic spirituality gives meaning to pain by uniting  our weaknesses to the vulnerability of Christ, who took them all upon himself. Without looking constantly at the cross by which he has reconciled us we cannot receive the gift of   the living presence of the Risen One, and neither can we progress towards the unity that    he    wills.

•          We have rejoiced in the presence of several young people of our Churches. Their search of  God inspires us. With them we want to help one another to be credible witnesses of the risen  Christ.

•          The sharing of our faith stories has renewed our relationships to one another. It is our wish   that our families, communities and parishes may experience this fruitful exercise.

•          We have enlarged our encounters between Churches. The Christian Forum seeks to build   bridges between the two movements that have marked the twentieth century: the ecumenical   movement and the evangelical-pentecostal movement. Let us always ask ourselves who is  missing at the table of the Christian fraternity!

•          We affirm the dignity of each human being created in the image of God. With various    movements we want, in a relationship of friendship and accompaniment, meet Christ in the marginalized, the despairing young people, the migrants, the prostitutes and so many others  in need and searching.

•          We have reflected on our relation to creation, as a fruit of our calling. Concrete projets are being carried out by Christian associations which are eager to propose their services to the parishes.

•          Today Christ wants us to be pilgrims with one another, because we have all become fragile.  Let us not put off till tomorrow his call to live out together the mission that he has entrusted to us … by reminding ourselves that it applies first of all to ourselves: we are the mission of  Christ!

Hence we say to the Churches, communities and movements of French-speaking Switzerland:

Share in confidence what Christ is for you !

Seek to mutually discover one another in truth !

Pray without ceasing and listen together to the Word of God !

Dare to cross the bounderais that separate us to witness, in the communion of love, to Christ who frees us and wants that all attain to the knowledge of his truth !

Seek new ways to join Christ who is waiting for us in every brother and sister, and in particular in those who are the most deprived !

Proclaim with courage the hope released by the resurrection of Jesus to all those who despair of the meaning of life !

Taking concrete steps will not resolve everything, but it will help us to change our hearts and the way we look at one another, to dispel some prejudices and to deal more serenely with our differences !

« This is my command : love each other » (John 15:17).

Christian Forum of French-speaking Switzerand,

Leysin, October 13, 2021

Unité en vue du témoignage : la vocation du Forum chrétien

Unité en vue d’un témoignage commun sont le cœur du Forum chrétien mondial. Cela a été redit de manière forte, au moment de l’ouverture du Forum chrétien romand, le 10 octobre 2021, à Leysin, dans les Alpes vaudoises

Martine Schneider (Focolari) et Soeur Annick Bravais (Communauté de Saint Loup)

Anne Durrer, secrétaire de la Communauté des Églises chrétiennes en Suisse ouvre ce Forum. Environ 70 personnes déléguées de diverses Églises et communautés se sont donné rendez-vous pour cette rencontre, sans doute l’événement œcuménique majeur de cette année en Suisse.

Cette rencontre fait suite au Forum chrétien francophone, à laquelle une vingtaine de suisses-romands avaient participé. Rapidement le désir de vivre un Forum romand est né après la rencontre de Lyon, en octobre 2018. Un groupe interconfessionnel s’est alors mis à la tâche et a travaillé sans interruption, malgré la pandémie.

La théologienne baptiste Anne Schweitzer, venue de Lyon, fait le lien avec le Forum chrétien francophone. Elle rappelle que le but premier du Forum n’est pas de régler des différences de théologie, mais d’apprendre à mieux nous reconnaître les uns les autres.

« Nous sommes pauvres des autres Églises. Reconnaissons chez elles des lumières qui manquent chez nous ! La condition est de nous rencontrer et de travailler avec les dons de chacun. On découvre ainsi une fraternité qui devient de plus en plus grande », dit-elle

Ce qui nous unit est bien plus fort

« Il faut toujours nous demander qui manque à la table de la fraternité chrétienne », affirme Jean-Daniel Plüss, théologien pentecôtiste et président de la Fondation du Forum chrétien mondial qui a son siège à Genève.

En 2011, il a participé à la rencontre du Forum chrétien mondial à Madano, en Indonésie. Il avoue que cela a changé sa compréhension du Corps du Christ, grâce à des rencontres avec des personnes de différentes confessions, où il a senti chez elles une foi profonde : « En nous rencontrant au nom du Christ, nous apprenons les uns des autres. Nous suscitons la confiance et développons l’amitié. Puis nous pouvons réfléchir à des actions communes ».

Par vidéo, nous recevons les salutations du secrétaire général du Forum chrétien mondial, Casely Essamuah, qui, en se basant sur le thème choisi pour la rencontre de Leysin, affirme que si le Christ nous a choisis, c’est pour être sel et lumière, particulièrement dans un temps de souffrance dû à la pandémie du Coronavirus, où tant d’êtres chers nous ont quittés.

Mais pour être témoins ensemble, nous avons à nous rapprocher par l’amitié et la prière : « si nous voyons le Christ en l’autre, ce qui nous unit est bien plus important que ce qui nous divise ».

Pour Claudia Haslebacher, membre du conseil de l’Église évangélique réformée de Suisse, tant de choses semblent nous séparer, mais nous oublions que nous appartenons à une seule maison : « Vous faites partie de la famille de Dieu » (1 Pierre 2,5-10). C’est donc une nécessité de prier, partager et témoigner ensemble.

Elle termine par ce souhait : « Que le Forum nous donne d’expérimenter qu’au-delà de nos différences nous sommes unis par quelque chose de bien plus grand : le Dieu trinitaire et Jésus, vrai Dieu et vrai homme ! »

L’abbé Pierre Yves Maillard, vicaire général du diocèse de Sion, salue l’assemblée de la part de la Conférence des évêques de Suisse. Il remarque que Leysin est dans le canton de Vaud mais fait partie du diocèse de Sion. C’est un bon lieu pour nous rencontrer, dans une région où l’œcuménisme est vivant. Il souhaite que la bénédiction de Dieu se multiplie durant ce Forum et bien au-delà.

Du point de vue du pasteur Jean-Baptiste Lipp, président de la Conférence des Églises réformées de Suisse romande, les Églises doivent impérativement collaborer de manière multilatérale, et non plus bilatérale. « La raison pour laquelle nous sommes conviés, convoqués, condamnés à travailler ensemble est une raison missiologique…C’est parce que nous vivons dans le même monde, la même pandémie, les mêmes défis sociaux, que nous sommes appelés à y être témoins ensemble », a-t-il affirmé lors de ses salutations le lendemain soir.

Aimer le Christ signifie aimer la communion fraternelle

Le prêtre orthodoxe roumain Ioan Sauca, secrétaire général du Conseil œcuménique des Églises (COE), rappelle que le Forum chrétien mondial a été une initiative du COE, pour élargir le mouvement œcuménique à toutes les Églises.

« Mon cœur est dans l’idéal du Forum », dit-il. « On a des images des autres qui ne sont pas vraies. Par sa méthodologie – le partage de nos histoires de foi – le Forum renforce la fraternité chrétienne et nous incite à travailler ensemble. Sa source est l’amour divin rendu visible dans le Christ mort et ressuscité ».

Stéphane Klopfenstein, secrétaire général adjoint du Réseau évangélique suisse a apprécié le fait que l’intention du Forum soit une parité entre Églises évangéliques et pentecôtistes et les autres Églises.  

Il souhaite aussi que le Forum renforce nos liens d’amitié : « On ne se connaît pas beaucoup, alors qu’on fait tous partie d’un même Corps. On doit donc mieux se connaître pour mieux refléter la grande diversité de ce Corps ».

Le prieur de la communauté de Taizé, Frère Alois, souligne que le Forum rend attentif à l’importance de la rencontre : « On découvre toujours plus que le Christ nous rassemble, car l’aimer nous fait aussi aimer la communion fraternelle ».

Pour lui, le Forum nous appelle aussi à échanger les dons les plus beaux de nos traditions, en reconnaissant nos faiblesses et en recevant ce qui nous manque. « En priant ensemble, nous devenons de plus en plus des disciples du Christ. Cette ouverture au Christ nous stimule pour aller vers les autres. Le monde a besoin de porteurs de paix et d’unité », dit-il

Que le fruit du Forum demeure !

Finalement le Cardinal Kurt Koch, président du Conseil pontifical pour la promotion de l’unité des chrétiens, transmet ses salutations par vidéo. Il remarque que le Forum a créé des ponts entre les deux mouvements qui ont marqué le 20e siècle : le mouvement œcuménique et le mouvement évangélique et pentecôtiste.

« La contribution majeure du Forum au mouvement œcuménique est la promotion de relations fraternelles, lesquelles sont la base humaine indispensable pour l’avancement de l’unité chrétienne », affirme-t-il.

Il souhaite que le Forum serve à renforcer notre communion et à prendre des initiatives communes pour offrir au monde un témoignage crédible de notre foi : « Que le fruit du Forum demeure ! Et qu’il ne soit pas le dernier ! »

Cette belle soirée s’est terminée par des chants et des prières préparés par le groupe œcuménique de préparation du Forum et a été prolongée par de multiples rencontres…car l’essentiel du Forum n’est-il pas l’imprévu où le souffle de Dieu peut se glisser pour faire son œuvre !

Martin Hoegger, membre du Comité de préparation du Forum chrétien romand

Autre article

Document final du Forum Chrétien romand : partageons nos itinéraires de foi !

Forum Chrétien romand : partageons nos itinéraires de foi !

Dans ce document final, les participants au premier Forum chrétien romand (Leysin, 10 au 13 octobre 2021), donne un écho de cette riche rencontre et veut faire part de quelques découvertes aux Églises, communautés et mouvements de Suisse romande, en particulier celle de partager nos itinéraires de foi.

Issus de plusieurs confessions ou familles chrétiennes des différents cantons de Suisse romande – catholiques, orthodoxes, réformés, évangéliques, pentecôtistes, catholiques chrétiens, anglicans, adventistes, salutistes, baptistes, et membres de communautés et mouvements – « réunis tous ensemble » (Actes 2,1) dans la joie de l’Esprit saint à Leysin, nous avons écouté la Parole de Dieu, partagé nos chemins de foi et prié ensemble. Une célébration nous a aussi rassemblés à Aigle avec des membres des Églises de la région.

 Le thème de ce Forum était tiré de l’Évangile de Jean :

« Ce n’est pas vous qui m’avez choisi, mais c’est moi qui vous ai choisis, et je vous ai établis, afin que vous alliez, que vous portiez du fruit et que votre fruit demeure. Alors, ce que vous demanderez au Père en mon nom, il vous le donnera. » (15,16).

Ce texte nous a accompagnés durant ces jours. A travers ces paroles si élevées, vives et efficaces, le Christ nous a appelés. Il fait toujours le premier pas, afin que nous lui répondions dans la foi et nous nous tournions vers les autres.

Inspirés par la démarche des récents Forum Chrétien Mondial et Francophone (Bogota et Lyon 2018), nous avons vécu des temps de découverte mutuelle avec nos cultures, nos histoires personnelles et nos manières de vivre la foi.

Nous sommes montés sur la montagne, non pour régler nos différences de théologie, mais pour mieux nous connaître et nous laisser toucher par l’Esprit saint. Tant de choses semblent nous séparer ; nous avons souvent des images des autres qui ne sont pas vraies. Nous oublions nos racines communes et que nous habitons une seule et même maison : « Vous faites partie de la famille de Dieu » (1 Pierre 2,5-10).

Ce Forum nous a rappelé que ce qui nous unit est bien plus fort que ce qui nous sépare : Jésus-Christ, vrai Dieu et vrai homme, envoyé par le Père et donateur de l’Esprit Saint pour nous réunir en Lui.

Souvent de manière surprenante, sa grâce visite nos cœurs pour nous envoyer vers ce monde en souffrance, particulièrement durant ce temps de pandémie du Coronavirus.

Le Christ est la perle de grand prix. Il nous enseigne à mettre Dieu en premier, à l’aimer par-dessus tout et à vivre son commandement nouveau de l’amour réciproque.  

Dans des petits groupes, nous avons pris le temps d’écouter nos itinéraires de foi. Oser échanger en « je » crée un lien comme rien au monde. Quelle joie de découvrir comment le Christ a choisi nos frères et soeurs !  L’aimer nous fait aussi aimer la communion fraternelle.

A travers nos partages, nos chants et nos prières, nous avons découvert qu’il y a des trésors dans toutes les Églises. Cette diversité nous enrichit et nous en rendons grâce. Nous sommes pauvres des autres Églises. Reconnaissons en elles des lumières qui manquent chez nous !  

Nous avons également vécu ces jours avec plusieurs membres de communautés, mouvements et oeuvres, engagés de différentes manières dans le témoignage et le service. En visitant des lieux d’Église dans le Chablais et sur la Riviera vaudoise, nous nous sommes réjouis de leur engagement dans la vie communautaire, la prière et la formation. Nous avons aussi été inspirés par la fécondité d’actions communes à plusieurs Églises.

Nous avons été heureux du soutien apporté à notre démarche par les autorités de nos Églises qui nous ont ouvert leur cœur et dit leur espérance pour l’Église. Nous avons prié pour les responsables de toutes les Églises afin que la paix du Christ règne en chacune.  

Qu’avons-nous encore découvert durant ces quelques jours ?

  1. Dans le partage de nos chemins de vie et de foi, nous avons exprimé nos souffrances. Nous faisons partie d’un Corps blessé. La désaffection de beaucoup et la découverte d’abus de toutes sortes provoquent un séisme spirituel. Une spiritualité authentique donne sens à la douleur en unissant nos vulnérabilités à celles du Christ qui les a toutes assumées. Sans un regard constant vers sa croix par laquelle Il nous a réconciliés nous ne pouvons recevoir le don de la vive présence du Ressuscité, ni progresser vers l’unité telle qu’Il la veut.
  • Nous avons été réjouis par la présence de plusieurs jeunes de nos Églises. Ils nous inspirent par leur recherche de Dieu.  Avec eux nous voulons nous entraider pour être des témoins crédibles du Christ ressuscité.
  • Le partage de nos itinéraires de foi a renouvelé nos relations les uns avec les autres. Nous désirons que nos familles, communautés et paroisses expérimentent cette démarche fructueuse.
  • Nous avons élargi nos rencontres entre Églises. Le Forum chrétien veut créer des ponts entre les deux mouvements qui ont marqué le 20e siècle : le mouvement œcuménique et le mouvement évangélique-pentecôtiste. Demandons-nous toujours qui manque autour de la table de la fraternité chrétienne !  
  • Nous affirmons la dignité de chaque être humain créé à l’image de Dieu. Avec plusieurs mouvements nous voulons, dans une relation d’amitié et d’accompagnement, rencontrer le Christ dans les marginaux, les jeunes désespérés, les migrants, les prostituées et tant d’autres personnes dans le besoin en recherche.
  • Nous avons réfléchi à notre relation avec la création, comme fruit de notre vocation. Des projets concrets sont portés par des associations chrétiennes qui ne demandent qu’à proposer leurs services aux paroisses.
  • Aujourd’hui le Christ nous veut pèlerins les uns, les unes avec les autres, car nous sommes tous fragilisés. Ne remettons pas à demain son appel à vivre ensemble la mission qu’Il nous confie… en nous rappelant qu’elle passe d’abord par nous-mêmes : nous sommes la mission du Christ !

Aux Églises, communautés et mouvements de Suisse romande, nous disons donc :

Partagez en confiance ce que le Christ est pour vous !

Cherchez à vous découvrir les uns les autres en vérité !

Priez sans cesse et mettez-vous ensemble à l’écoute de la Parole de Dieu !

Osez dépasser les limites qui nous séparent pour témoigner, en communion d’amour, du Christ qui nous rend libres et veut que tous parviennent à la connaissance de sa vérité !

Cherchez des voies nouvelles pour rejoindre le Christ qui nous attend dans chaque frère et sœur, particulièrement dans les plus démunis.

Annoncez avec courage l’espérance ouverte par la résurrection de Jésus à tous les désespérés du sens de la vie !

Cela ne résoudra pas tout, mais, en faisant des pas concrets, cela nous aidera à changer nos cœurs et nos regards, à dissiper quelques préjugés et à aborder plus sereinement nos différends.

« Ce que je vous commande, c’est de vous aimer les uns les autres » (Jean 15,17).

Forum chrétien romand, Leysin, le 13 octobre 2021

Unité en vue du témoignage : l’appel du Forum chrétien romand. Ouverture du Forum.

Le partage des itinéraires de foi : l’expérience du Forum Chrétien romand.

Leysin, 13 octobre 2021. « Ce qui nous unit – Jésus-Christ – est bien plus fort que ce qui nous sépare. » Environ une centaine de membres de toutes confessions chrétiennes de Suisse romande se sont réunis à Leysin du 10 au 13 octobre pour le premier Forum chrétien romand. Ce Forum a pour vocation de créer des ponts entre les deux mouvements qui ont marqué le 20e siècle : le mouvement œcuménique et le mouvement évangélique-pentecôtiste.

C’est sous l’angle du témoignage personnel d’expériences de foi, en privilégiant ce qui rassemble que les participantes et participants – catholiques, réformés, évangéliques, pentecôtistes, orthodoxes, catholiques chrétiens, anglicans, adventistes, salutistes, baptistes, et membres de communautés et mouvements – se sont retrouvés. Ensemble, ils ont adressé sept interpellations à leurs Églises respectives.

Forts de leur expérience, dans un texte commun (voir en pièce-jointe), ils lancent un appel aux Églises communautés et mouvements de Suisse romande à « oser dépasser les limites qui nous séparent pour témoigner, en communion d’amour, du Christ qui nous rend libres et veut que tous parviennent à la connaissance de sa vérité »,

« Le Christ est la perle de grand prix »

Inspirés par la démarche des récents Forums Chrétiens Mondial et Francophone (Bogota et Lyon 2018), les participants ont vécu des temps de découverte mutuelle avec leurs cultures, leurs histoires personnelles et leurs manières de vivre la foi. « Ce Forum nous a rappelé que ce qui nous unit est bien plus fort que ce qui nous sépare : Jésus-Christ, vrai Dieu et vrai homme, envoyé par le Père et donateur de l’Esprit Saint pour nous réunir en Lui », témoignent à l’unisson la centaine de participants. « Le Christ est la perle de grand prix. Il nous enseigne à mettre Dieu en premier, à l’aimer par-dessus tout et à vivre son commandement nouveau de l’amour réciproque. » 

« Nous sommes montés sur la montagne, non pour régler nos différences de théologie, mais pour mieux nous connaître et nous laisser toucher par l’Esprit saint. Tant de choses semblent nous séparer ; nous avons souvent des images des autres qui ne sont pas vraies. Nous oublions nos racines communes et que nous habitons une seule et même maison : “Vous faites partie de la famille de Dieu” (1 Pierre 2,5-10) », ont encore indiqué les participants à ce Forum, une première en Suisse romande.

« Oser échanger en “je” crée un lien comme rien au monde »

Dans des petits groupes, les membres du Forum ont pris le temps d’écouter les différents itinéraires de foi. « Oser échanger en « je » crée un lien comme rien au monde. Quelle joie de découvrir comment le Christ a choisi nos frères et sœurs !  L’aimer nous fait aussi aimer la communion fraternelle. » Au cours des temps de partage, ateliers, méditation et célébration publique à Aigle, les différentes sensibilités ecclésiales et théologiques ont pu s’exprimer.

La découverte des autres communautés chrétiennes s’est faite aussi par la visite de lieux d’Église dans le Chablais et sur la Riviera vaudoise. « Nous nous sommes réjouis de leur engagement dans la vie communautaire, la prière et la formation. Nous avons aussi été inspirés par la fécondité d’actions communes à plusieurs Églises. »

Sept découvertes  

Les participants ont fait part de sept découvertes à leurs Églises respectives. Dans le partage de leurs chemins de vie et de foi, ils ont exprimé leurs souffrances, celle d’un « Corps blessé » par la désaffection de beaucoup et le « séisme spirituel » provoqué par la découverte d’abus de toutes sortes. « Une spiritualité authentique donne sens à la douleur en unissant nos vulnérabilités à celles du Christ qui les a toutes assumées », assurent les participants.

De plus, avec les jeunes des Églises, ils encouragent les communautés à s’entraider pour être des « témoins crédibles du Christ ressuscité ».

Forts de leurs partages des itinéraires de foi, ils souhaitent que les familles, communautés et paroisses expérimentent « cette démarche fructueuse ».

Le Forum chrétien a permis en outre d’élargir les rencontres entre Églises créant des ponts entre le mouvement œcuménique et le mouvement évangélique-pentecôtiste : « Demandons-nous toujours qui manque autour de la table de la fraternité chrétienne ! »

Les participants affirment par ailleurs la dignité de chaque être humain créé à l’image de Dieu et déclarent vouloir se soucier des personnes en marge de la société « en qui le Christ les attend ».

La relation avec la création est en outre un fruit de la vocation chrétienne. Des projets concrets sont déjà portés par plusieurs associations et méritent d’être connus.

Enfin, les participants exhortent à ne pas remettre à demain « l’appel à vivre ensemble la mission » confiée par le Christ et à être, à sa demande, « pèlerins les uns, les unes avec les autres ».

Forum chrétien romand

Document final du Forum chrétien romand : https://romandie.forumchretien.org/forum-chretien-romand-partageons-nos-itineraires-de-foi/

Unité en vue du témoignage : la vocation du Forum chrétien romand : https://romandie.forumchretien.org/unite-en-vue-du-temoignage-lappel-du-forum-chretien-romand/